Tomates : un début d’été compliqué

Malgré des surfaces stables, la production de tomates en frais de la campagne de 2020 atteindrait les 490 350 tonnes, soit une baisse de 4 % par rapport à 2019, et de 14 % par rapport à la moyenne quinquennale. Cette tendance est principalement portée par la baisse de production des bassins Ouest et Centre-Ouest, précise Agreste, dans sa note d’Infos rapides diffusée le 24 juillet 2020.

« Les estimations de la production de tomates en frais de la campagne 2020 sont de 490 350 tonnes, soit un retrait de 4 % par rapport à la campagne précédente et de 14 % par rapport à la moyenne 2015-2019. La sole nationale (2 420 ha) serait stable sur un an et augmenterait légèrement (+ 1 %) par rapport à la moyenne des cinq dernières campagnes. La production, bien qu’inférieure à celle de 2019, éprouve des difficultés au niveau de la commercialisation, avec les conditions climatiques dégradées des dernières semaines. La tomate petit fruit, produit estival emblématique, subit deux périodes de crise conjoncturelle en mai et juin. Les prix se réajustent brusquement à la baisse en mai et en juin 2020. En juin, les prix se contractent de 13 % par rapport à la campagne précédente mais sont égaux à la moyenne sur cinq ans.  « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!