Pernod Ricard : Encouragement au T1 FY21: -6% de baisse des ventes organiques (-10% rapporté)

Le chiffre d’affaires du premier trimestre de l’exercice 21 s’élève à 2 236 millions d’euros, avec une baisse organique de -6%, résultant de la dynamique de canal suivante:
• L’Off-Trade reste très résilient aux USA et en Europe
• Réouverture partielle du On-trade, bien que le canal reste perturbé
• Le Travel Retail est toujours en très forte baisse, malgré la reprise de certains voyages intérieurs.

Par géographie, on peut noter:
• Bon départ aux Etats-Unis et en Chine, avec de fortes expéditions avant les fêtes
• L’Inde en baisse à deux chiffres
• Bonne résilience en Europe, grâce à l’Off-trade et au «staycation» durant l’été. Poursuite d’un fort dynamisme au Royaume-Uni et en Allemagne, proche de la stabilité en France mais en recul en Espagne et en Russie.

Par catégorie, les ventes ont été tirées par:
• Marques internationales stratégiques: -10%, avec des baisses significatives pour Martell, Chivas et Ballantine’s, principalement dues au Travel Retail, mais la poursuite de la forte croissance de Malibu et The Glenlivet et la résilience de Jameson
• Strategic Local Marques: -6%, avec baisse des whiskies indiens Seagram mais croissance à deux chiffres de Kahlua, Passport, Ramazzotti et Wiser’s
• Marques de spécialité: + 30%, grâce notamment à Lillet, Malfy, Aberlour, Avion, Altos et Monkey 47
• Vins stratégiques: + 9%, tirés par la croissance à deux chiffres de Campo Viejo et Brancott Estate, et Jacob’s Creek à + 8%
Les ventes publiées ont diminué de -10% en raison des effets de change défavorables, principalement du dollar américain et des devises des marchés émergents.

Le T2 devrait encore être fortement impacté par Covid-19, mais les ventes renoueront avec la croissance au S2.

Dans le cadre de cette communication, Alexandre Ricard , Président-directeur général, a déclaré:  
«Notre premier trimestre est encourageant. Les ventes sont toujours en baisse, mais l’activité s’est nettement redressée par rapport au T4 FY20, grâce à la réouverture partielle du On-trade et à la forte résilience de nos marques en Off-Trade.
Pour FY21, nous prévoyons une résilience continue de nos activités dans un environnement incertain et perturbé. Je profite de cette occasion pour féliciter nos équipes, dont l’engagement et la performance sont exemplaires en ces temps très difficiles. Nous continuerons à mettre en œuvre notre stratégie, notamment en accélérant notre transformation numérique. Nous gérerons étroitement les coûts tout en conservant la souplesse nécessaire pour réinvestir pour nous adapter aux opportunités du marché. »

Toutes les données de croissance spécifiées dans ce communiqué de presse se réfèrent à la croissance organique (à taux de change constant et à structure du Groupe), sauf indication contraire. Les données peuvent être arrondies.

Une présentation détaillée des ventes Q1 FY21 peut être téléchargée sur notre site Internet: www.pernod-ricard.com 

Définitions et réconciliation des mesures non IFRS avec les mesures IFRS
Le processus de gestion de Pernod Ricard repose sur les mesures non IFRS suivantes qui sont choisies pour la planification et le reporting. La direction du Groupe estime que ces mesures fournissent des informations complémentaires précieuses aux utilisateurs des états financiers pour comprendre la performance du Groupe. Ces mesures non conformes aux IFRS doivent être considérées comme complémentaires des mesures IFRS comparables et des mouvements qui y figurent.
 
Croissance
organique La croissance organique est calculée après exclusion des effets des variations de taux de change et des acquisitions et cessions. 
L’impact des taux de change est calculé en convertissant les résultats de l’année en cours aux taux de change de l’année précédente.
Pour les acquisitions de l’année en cours, les résultats post-acquisition sont exclus des calculs des mouvements organiques. Pour les acquisitions de l’année précédente, les résultats postérieurs à l’acquisition sont inclus dans l’année précédente mais sont inclus dans le calcul du mouvement organique à partir de l’anniversaire de la date d’acquisition de l’année en cours.
Lorsqu’une entreprise, une marque, un droit de distribution de marque ou un contrat d’agence a été cédé ou résilié au cours de l’année précédente, le Groupe, dans les calculs des mouvements organiques, exclut les résultats de cette activité de l’année précédente. Pour les cessions ou cessations de l’exercice en cours, le Groupe exclut les résultats de cette activité de l’exercice précédent à compter de la date de la cession ou de la résiliation.
Cette mesure permet de se concentrer sur la performance de l’entreprise qui est commune aux deux années et qui représente les mesures que les managers locaux sont le plus directement en mesure d’influencer.

Pernod Ricard est coté sur Euronext (Mnémonique: RI; Code ISIN: FR0000120693) et fait partie de l’indice CAC 40.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!