Le marché de la matière fécale a le vent en poupe

Aux Pays bas 
Le titre peut prêter à rire, mais le sujet est très sérieux. L’université de Leyde, aux Pays-Bas, a ouvert la « Banque néerlandaise de donneurs d’excréments », un laboratoire destiné à récolter, traiter et distribuer le « matériel » nécessaire à des greffes de matière fécale pour les médecins et les hôpitaux du pays.

Environ 3.000 cas sont enregistrés par an aux Pays-Bas, selon l’université. Environ 5 % de ces cas développent une condition chronique et entre trois et quatre greffes de matières fécales sont effectuées tous les mois sur l’ensemble des Pays-Bas. Dans certains cas, l’infection peut être mortelle après avoir provoqué diarrhées graves, inflammations du colon et perforations intestinales. Cette banque pourrait donc permettre de sauver des vies.
Pour pouvoir être donneur, il faut être en bonne santé, ni trop gros, ni trop maigre et avoir une bonne flore intestinale, les dons, qui ne sont pas payés et restent anonymes, sont récoltés par le donneur à son domicile.
Ils sont ensuite transmis à la banque, qui les transforment en « produit transplantable », notamment à l’aide d’un puissant congélateur. Cette « solution » est ensuite envoyée à travers le pays pour être greffée chez les patients, soit à l’aide d’un endoscope inséré via la narine, soit pendant une coloscopie.


Aux Etats-Unis 
Avec 44 000 morts par an, ce n’est pas étonnant que les Américains aient ouvert le tout premier établissement dédié au don de matière fécale. La banque a ouvert en 2012 et elle offre 30 euros pour le contenu d’une défécation. Désormais, la banque du caca peut exporter les selles dans 122 hôpitaux de 33 États américains afin de sauver des vies. Donc, actuellement, le cours du caca s’élève à environ 6 000 euros les 150 grammes. Pas mal pour des déchets ! 

dba OpenBiome, est une organisation à but non lucratif 501 (c) (3) dédiée à élargir l’accès sécurisé aux greffes de microbiote fécal (FMT) et à catalyser la recherche sur le microbiome humain. Fondé par une équipe de médecins, de scientifiques et de défenseurs de la santé publique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!