Gabon : « Biens mal acquis » premières mises en examen en France d’enfants d’Omar Bongo

Grâce, Betty, Arthur, puis Hermine : quatre enfants du défunt président gabonais Omar Bongo Ondimba viennent pour la première fois d’être mis en examen par la justice française dans le dossier vieux de quinze ans des « biens mal acquis » gabonais dans l’Hexagone, a fait savoir jeudi une source proche du dossier.

La justice française soupçonne plusieurs membres de la famille Bongo d’avoir « sciemment » bénéficié d’un important patrimoine immobilier « frauduleusement » acquis par le patriarche.

Les quatre enfants de celui qui fut président du Gabon de 1967 à sa mort, en 2009, ont tous contesté devant le juge avoir conscience de l’origine frauduleuse de leur patrimoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!