JACK MA PROVOQUE UN KRACH SOUDAIN POUR ALIBABA

La confusion commence avec une annonce de la CCTV. Le média d’Etat chinois révèle l’arrestation d’un certain Monsieur Ma, accusé d’utiliser Internet pour mettre en danger la sécurité nationale. Et l’affaire se passe dans la ville de Hangzhou, là où se trouve le siège d’Alibaba.

De troublantes coïncidences qui ont un effet immédiat sur les actions du groupe : une chute de 9,4%, effaçant 26 milliards de dollars de capitalisation.

Rapidement, des explications arrivent : Monsieur Ma a, en réalité, été arrêté le 25 avril alors que Jack Ma a lui été réélu président de la chambre de commerce de Zhejiang le 29 avril. La CCTV précise ensuite que Monsieur Ma a un prénom comportant deux caractères chinois, et non un seul, comme c’est le cas pour le fondateur d’Alibaba.

L’action du géant chinois réduit finalement la plupart de ses pertes pour s’échanger en baisse de 1,76% à la clôture.

Cette réaction est néanmoins le signe de la tension autour des géants chinois du web et Alibaba en particulier. Jack Ma avait ouvertement critiqué le pouvoir en place lors d’un discours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!