Pourquoi adhérer au plan épargne retraite (PER)

Le Plan Epargne retraite, introduit par la Loi Pacte, offre contrairement aux anciens plans comme le PERP ou le PERCO 3 solutions de sorties :

  • En rente ;
  • En capital ;
  • En combinant rente et capital.

Si vous optez pour une sortie en capital, deux possibilités s’offrent à vous : récupérer le capital en une seule fois ou en plusieurs fois, de manière fractionnée, sur plusieurs années par exemple.

Cette disposition est valable pour l’épargne placée sur les deux premiers compartiments de votre PER à savoir ceux qui ont été alimentés par vos versements volontaires ou les versements d’entreprise. Pour les versements obligatoires, la sortie se fera obligatoirement en rente.

QUELLE FISCALITÉ POUR UNE SORTIE EN CAPITAL ?

Pendant la phase d’épargne, vous pouvez choisir de déduire vos versements volontaires de vos revenus imposables. Dans ce cas une fiscalité s’appliquera « à la sortie ». ,

Vous avez choisi une sortie en capital : les plus-values seront assujetties au prélèvement forfaitaire unique (PFU) au taux de 30%, dont 17,2% de prélèvements sociaux. Le capital quant à lui est taxé au barème progressif de l’impôt sur le revenu, sans abattement des 10 % mais exonéré des prélèvements sociaux.

Vous avez choisi une sortie en rente viagère : les sommes entrerons dans la catégorie des pensions, et seront soumises au barème progressif de l’impôt sur le revenu, après abattement de 10% et prélèvements sociaux. 

A noter, le fait de ne pas déduire les versements de votre revenu imposable à l’entrée est surtout intéressant si vous êtes peu ou pas imposé. Vous ne serez pas fiscalisé à la sortie sur le capital et seuls les gains seront soumis au PFU de 30%  à moins que vous n’optiez une imposition sur le revenu si cette option vous est plus favorable. Dans ce cas, vous devrez quand même vous acquitter des prélèvements sociaux.

Quelles conséquences, sur le plan fiscal, si vous sortez en capital en une seule fois ? Votre imposition pourra être importante si elle tombe la même année que la liquidation de vos droits à la retraite.

LE CAPITAL FRACTIONNÉ, UN MOYEN DE RÉDUIRE SA FISCALITÉ

Avec un PER, la sortie en capital en plusieurs fois est possible. Elle présente deux avantages majeurs : cela permet, tout d’abord, d’étaler sur plusieurs années la perception de revenus complémentaires. Mais cela a aussi un intérêt fiscal : en retirant de manière progressive votre capital sur quelques années vous minorerez et lisserez son impact sur votre feuille d’imposition.

En plus, la sortie en capital n’entrainera pas la liquidation du contrat, ce dernier continuera de générer des gains. Notre dernier conseil : soyez vigilant lors de votre adhésion, tous les contrats ne prévoient pas cette modalité de sortie.

Quelle fiscalité à la sortie de votre PER?

Il est vrai qu’une souscription au PER permet de réduire vos impôts. Mais sachez que cela résulte d’un choix. C’est à vous de décider qu’une déduction fiscale soit faite de vos versements. Dans le cas où vous en seriez contre, vous pourrez profiter d’une fiscalité beaucoup plus souple à la fin de votre cotisation. Lorsque vous optez pour une sortie en capital, vous n’allez payer aucun impôt ou aucun autre prélèvement social. Ces derniers sont prélevés de vos gains. Quant à la sortie en rente viagère, elle est taxée. En effet, les taxes (impôts et prélèvements sociaux) sont à nouveau déduites comme pour vos revenus mensuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!