CDP Climate Change 2022 : Eramet obtient la note A-, plaçant le Groupe parmi les meilleurs de l’industrie

Le Groupe vient de se voir attribuer la note A-, en net progrès, dans le classement Climate Change 2022 du Carbon Disclosure Project (CDP), un organisme international de référence dans l’évaluation de l’impact environnemental des entreprises.

Eramet rejoint les entreprises leaders dans son secteur d’activité de « fusion, raffinage et formage de métaux » avec la note A-, contre B en 2021 et D en 2019, qui récompense ses actions volontaristes dans la lutte contre le changement climatique. Le Groupe accède ainsi cette année à un niveau largement supérieur à la moyenne des entreprises du secteur, dans ce classement qui évalue de A à D- la performance de plus de 5 800 entreprises, en utilisant une méthodologie complète, indépendante et transparente.

Le CDP souligne la démarche de progrès continu engagée par Eramet pour réduire ses émissions de CO2, grâce à un plan d’actions dont la stratégie long terme autour des métaux de la transition énergétique est un des points clés. Eramet s’est fixé un objectif ambitieux de réduction de 40 % de ses émissions de CO2 d’ici 2035 (par rapport à 2019), en s’appuyant sur trois leviers majeurs : le recours à des réducteurs biosourcés, la décarbonation des énergies achetées et le développement de la capture et stockage du carbone (CCS).

L’année 2022 a été marquée par des avancées concrètes avec l’obtention de la certification ISO 50001 (management de l’énergie) par l’ensemble des sites du Groupe, le développement de la centrale photovoltaïque à GCO (Sénégal), et la valorisation des gaz des fours du site de Sauda d’Eramet Norway pour la production d’électricité.

Par ailleurs, cette année, Eramet a été évalué pour la première fois par le CDP Water Security. Le Groupe obtient la note B- qui témoigne de ses engagements tant sur ses sites industriels que miniers avec, en particulier, une gestion responsable pour préserver le milieu aquatique et la gestion des eaux de ruissellement sur les zones en exploitation et sur les zones réhabilitées.

Dans le cadre de sa Feuille de route RSE 2018-2023, Eramet a pris l’engagement de renforcer son effort de réhabilitation des sites miniers. Réhabiliter plus vite permet de limiter l’érosion, de préserver ainsi la qualité des milieux aquatiques, tout en recréant des conditions propices à la biodiversité. Le Groupe vise à atteindre un ratio surfaces réhabilitées/ surfaces défrichées ≥ 1 sur la période 2019-20231. Sur la période 2019-2021, l’objectif est largement atteint avec un ratio de 1,32.

Virginie de Chassey, Directrice Développement Durable et Engagement d’Entreprise, a déclaré : « Le classement 2022 du CDP est une véritable reconnaissance des efforts réalisés par Eramet depuis 4 ans en faveur de la préservation de l’environnement et reflète les progrès significatifs accomplis dans l’exécution de notre stratégie. Nous nous améliorons en continu pour réduire notre empreinte carbone, remodeler et revégétaliser nos sites miniers. Nous poursuivons notre trajectoire de progrès avec engagement et responsabilité. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!