Cédric Leboussi: «Les cryptomonnaies sont devenus un enjeu politique»

C’est comme au début de tout produit, au début ça va dans tous les sens et après, un ordre naturel s’établit. Aujourd’hui, c’est la finance à son tour, qui est touchée par le changement numérique.

Mais les instances ne veulent pas se mettre en phase avec le changement des choses. Il faut que les États commencent sérieusement à réfléchir .Les DTS – Droits de Tirage spéciaux du FMI – sont assimilables à une cryptomonnaie. Le FMI devrait donc se saisir du sujet. Les gouvernements doivent mettre en place une vision globale de politique financière en intégrant le phénomène des cryptomonnaies, au même titre que l’agriculture ou les services. Si les grandes institutions ne réfléchissent pas et ne font que sanctionner, elles seront dépassées.

Parce que demain, on utilisera tous la monnaie Facebook. Facebook, c’est le pays le plus important au monde aujourd’hui. Il n’y a pas de problème de langue, de passeport, de couleur… Facebook n’a pas de frontière, de culture ou de tradition. Ils arrivent à mettre un président au pouvoir. En menant une campagne numérique, on peut être président. La seule chose qui lui manque peut-être, c’est une armée, et encore, ils peuvent mettre le bordel quand ils veulent.

La dernière étape, c’est qu’il nous faut absolument une pièce d’identité numérique. Cela évitera qu’on prenne votre nom et prénom, qu’on usurpe votre identité, cela permettra de responsabiliser sur les réseaux sociaux où l’on agit sous son identité.  Facebook a profité de failles, il faut faire en sorte de les enlever

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!