Guy Mamou-Mani : « La transformation numérique dans l’industrie doit dépasser ses contradictions »

La révolution numérique s’accompagne d’une révolution de la consommation, celle des usages. Désormais, la propriété matérielle cède le pas à l’usage. Or, les usages deviennent multiformes et hybrides : l’écoute en streaming se conjugue avec la fréquentation des concerts, l’e-commerce est complété par de nouvelles expériences retail, le moi s’exprime dans un pluri communautarisme des réseaux, la globalisation de notre univers fait écho à l’économie circulaire.

L’apocalypse numérique n’aura pas lieu

Ce n’est pas en tirant systématiquement les coûts vers le bas que les entreprises rencontreront leur marché et créeront de la valeur durable, mais en favorisant le basculement de la technologie vers l’usage, dans une logique de type click and mortar,

Day By Day

c’est-à-dire l’alliance de l’activité en ligne et du commerce traditionnel. Car dans la compétition mondialisée qui est notre environnement immédiat, l’objectif ne peut pas être seulement de rattraper les concurrents ; il faut également se mettre en condition d’accomplir un saut technologique,pour prendre de l’avance. Faute d’intégrer dans leur stratégie ces indispensables transformations structurelles, les entreprises se privent d’une source d’activités évidente. Un programme de recherche mené par le MIT et Capgemini Consulting a par exemple montré que les entreprises qui ont su saisir les opportunités de la transformation numérique ont une profitabilité supérieure de 26 % à la moyenne. Le numérique accélère le business, il faut donc s’y mettre ! Mais pour s’y mettre, encore faut-il que les entreprises sachent qu’elles y ont un intérêt, et qu’elles dépassent les idées reçues et les raisonnements simplistes sur le sujet.

Ainsi, pour beaucoup d’entreprises, l’irruption du numérique équivaut à l’arrivée des barbares s’attaquant à l’Empire. Or, vis-à-vis des barbares, deux attitudes sont possibles : tenter de les repousser, à coups de réglementation, de désinformation  et de contraintes, ou les intégrer dans son modèle pour en tirer profit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!