Pourquoi les prix du gaz augmentent

Explosion des prix de l’électricité dans tous les pays européens, usines d’engrais à l’arrêt, faillites de fournisseurs d’énergies au Royaume-Uni… La hausse des prix du gaz naturel a des effets en cascade. Trois questions pour comprendre les causes de cette envolée.

L’annonce triomphale, vendredi, de l’achèvement du gazoduc russe Nord Stream 2, pose un jalon stratégique dans le paysage énergétique européen. Moscou assure depuis des années que son nouveau tube doit contribuer à la sécurité énergétique, à des prix abordables, du Vieux Continent.

Mais les cours du gaz connaissent une flambée. En France, les tarifs réglementés ont augmenté de 10 % en juillet, 5 % en août, 8,7 % en septembre et ils bondiront encore de 12,6% le 1er octobre. Depuis janvier 2019, soit quelques semaines après le début du mouvement des « gilets jaunes », la hausse des tarifs réglementés de vente de gaz atteint 15,8 %, indiquait fin août la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

De quoi est composé le prix du gaz en France et pourquoi est-il si volatil ?

La loi prévoit que les tarifs réglementés couvrent les coûts du fournisseur historique qui les commercialise. C’est pourquoi ces tarifs peuvent évoluer tous les mois. La Commission de régulation de l’énergie (CRE), en charge de faire ces calculs, se base sur les coûts d’approvisionnement, les coûts de transport, de distribution, de stockage et de commercialisation du gaz.

Olga tempelaere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!